logo soluprotech 2015Demande de renseignements 

Conseils, Etudes, Devis           0811 690 272 Prix d'un appel local 0.05€TTC minutes

Prix pour les professionnels      Tous nos produits ne sont pas sur le site contactez-nous 

Le paiement sécurisé par   logocbpaypal

0
Panier
Votre panier est vide.

Translate

French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Recherche globale

Recherchez un produit

Panier

 x 

Panier Vide

Protection des mains

 

Environnement professionnel nécessitant seulement une protection aux salissures ou une protection du produit manipulé. Manipulation sans risque ou à risques minimes dont les effets peuvent être perçus par l’utilisateur en temps opportun et sans danger. Les gants de cette catégorie ne sont pas soumis à un contrôle qualité par un laboratoire, une auto-certification du fabricant est suffisante.

Risques :

  • catégorie 1
  • catégorie 2
  • catégorie 3

Normes :

  • Norme EN 420 : Ce sont les exigences générales et les procédures d’essai concernant la conception des gants de protection (la résistance des matériaux, le confort et l’efficacité, le marquage et l’information fournis par le fabricant applicables à tous les gants de protection). Elle concerne également les manchettes.
  • Norme EN 388 : GANTS DE PROTECTION CONTRE LES RISQUES MÉCANIQUES. Cette norme s’applique sur les gants qui protègent des agressions physiques et mécaniques (abrasion, coupure par lame, la déchirure et la perforation). 

 

Test

Niveau de performance (plus l’indice est élévé, plus le niveau de protection est élevé. 5 est le niveau de performance le plus élévé

0

1

2

3

4

5

résistance à l’abrasion (cycles)

<100

100

500

2 000

8 000

résistance à la coupure par lame (facteur)

<1.2

1.2

2.5

5.0

10.0

20.0

résistance à la déchirure (Newton)

<10

10

25

50

75

résistance à la perforation (Newton)

<20

20

60

100

150

 

  • Norme EN 407 : GANTS DE PROTECTION CONTRE LES RISQUES THERMIQUES. Cette norme est spécifique à la performance thermique des gants de protection qui protègent de la chaleur et du feu.
    • Résistance à l’inflammabilité, c’est le temps pendant lequel le matériau reste enflammé et continue à se consumer après que la source d’ignition ait été supprimée. Les coutures du gant ne doivent pas se défaire après s’être enflammées pendant 15 secondes.
    • La résistance à la chaleur de contact : c’est une fourchette de température de 100 à 500 °C, à laquelle l’utilisateur ne ressent aucune douleur durant au moins 15 secondes. Si un niveau EN 3, ou supérieur, est obtenu, le produit doit atteindre un niveau minimum EN 3 lors du test d’inflammabilité. Dans le cas contraire, le niveau maximum de résistance à la chaleur de contact figurant sur le gant sera de 2.
    • La résistance à la chaleur convective, c’est  le temps durant lequel le gant est en mesure de retarder le transfert de la chaleur d’une flamme.
    • La résistance à la chaleur rayonnante, c’est le temps pendant lequel le gant est en mesure de retarder le transfert de chaleur lors d’une exposition à une source de chaleur rayonnante.
    • La résistance à de petites projections de métal liquide (en fusion) correspond à la quantité de métal en fusion nécessaire pour élever la température de l’échantillon à un seuil donné.
    • La résistance aux grosses projections de métal en fusion correspond au poids du métal en fusion nécessaire pour provoquer la détérioration du matériau placé directement derrière l’échantillon. Le test échoue si des gouttelettes de métal restent collées sur le matériau composant le gant ou si l’échantillon prend feu.
  • Norme EN 511 : GANTS DE PROTECTION CONTRE LE FROID
    • La résistance au froid de convection : ce sont les propriétés d’isolation thermique du gant de protection, qui sont obtenues en mesurant le transfert du froid par convection.
    • La résistance au froid de contact : c’est la résistance thermique du matériau utilisé pour le gant lorsqu’il est en contact avec un objet froid.
    • L’imperméabilité à l’eau :  0 = pénétration de l’eau   ;   1 = aucune pénétration d’eau.
  • Norme EN 421: GANTS DE PROTECTION CONTRE LES RADIATIONS IONISANTES ET LA CONTAMINATION RADIOACTIVE. Pour que les gants protègent des contaminations radioactives, ils doivent être étanches et doivent passer avec succès le test de pénétration défini par la norme EN 374. Les gants utilisés en enceintes de confinement doivent présenter une grande résistance à la perméabilité de la vapeur d’eau et à l’air sous pression.
  • Norme En 374 : GANTS DE PROTECTION CONTRE LES PRODUITS CHIMIQUES ET LES MICRO-ORGANISMES
    • Perméabilité : les matiéraux utilisés pour les gants ne sont pas toujours étanches aux liquides, ils peuvent être poreux : ils absorbent alors les liquides et les gardent en contact avec la peau. Il faut donc mesurer le temps nécessaire à un liquide (dangereux) pour entrer en contact avec la peau.
  • Norme EN 60903 : GANTS DE PROTECTION CONTRE LES RISQUES ÉLECTRIQUES.

Les différents niveaux de protection

Classe

Epaisseur max

Tension d’essai

  Tension d’utilisation

00

0.50

2500

500

0

1.0

5000

                    1000

1

1.5

10000

 7500

2

2.3

20000

 17000

3

2.9

30000

 265000

 

Stockage et entretien

Les gants doivent être stockés dans leur emballage d’origine. Et qu’ils ne soient pas à proximité de sources de lumière et de chaleur (naturelle, artificielle). Les températures idéales sont comprises entre 10 et 21 °C. De plus , il ne faut pas les plier, ni les comprimer.

Les gants se nettoient à l’eau et au savon. Il faut les sécher à une température inférieure à 60°C.